L’ascension du volcan de la Soufrière pour jouir d’un spectacle hors du commun

L’ascension du volcan de la Soufrière attire de plus en plus les touristes de passage en Guadeloupe puisqu’il s’agit d’un des rares volcans qui soient encore actifs à travers toute la planète. Ses vapeurs sulfureuses, ses fumerolles et ses sources chaudes qui jaillissent de ses flancs offrent à ceux qui parviennent à le gravir un spectacle hors du commun. Cette montagne de roc et de lave culmine à 1467m d’altitude, une hauteur qui semble inaccessible. Et pourtant, il n’est pas aussi difficile d’accès qu’il n’y paraît.

Le sentier qui mène directement au sommet du volcan, la trace du Chemin des Dames, est assez abrupt et la sente rocailleuse peut s’avérer assez ardue pour ceux qui n’ont pas l’expérience de l’ascension. Toutefois, il existe une autre voie pour y accéder. Elle est, certes, un peu plus longue que la précédente puisqu’elle contourne le dôme, mais elle est adaptée à tous les niveaux de randonneurs. D’ailleurs, le parcours est agrémenté de nombreux panneaux qui seront commentés au fur et à mesure par les guides.

Un paysage étrange

Lors d’un séjour entre amis ou en groupe en Guadeloupe, l’ascension de la Soufrière est à mettre au programme absolument. De nombreux opérateurs suggèrent des programmes de randonnée vers ce volcan. Le site des Bains Jaunes constitue généralement le point de départ. Les marcheurs empruntent, par la suite, un chemin pavé qui traverse une belle forêt tropicale menant au pied de la montagne volcanique.

Les heures d’ascension peuvent se révéler harassantes pour les randonneurs non expérimentés, mais une fois arrivés au sommet de la Soufrière, ils sont en mesure de jouir d’un panorama exceptionnel. Un paysage étrange composé de cratères, de pitons de lave et de gouffres fumants s’offre à leurs yeux. Aucune roche, ni végétation n’a pu subsister en ces lieux en raison de l’acidité et de la chaleur des fumerolles. On se croirait sur la Lune. Après l’effort, les marcheurs se détendront aux Bains Jaunes où ils pourront se relaxer dans de l’eau chaude soufrée.

lundi 7 novembre 2011, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :