Un itinéraire très agréable jusqu’au Bassin Bleu

Pour accéder au Bassin Bleu, vous empruntez une route étroite et assez sinueuse au-dessus de Gourbeyre. Vous vous engagez ensuite dans le sentier qui part du plateau des palmistes. Vous éprouverez beaucoup de plaisir à vous balader sur cette trace ombragée qui traverse la forêt tropicale humide. Vous trouverez tout au long de l’itinéraire des framboisiers nains et des fleurs de balisier. Cette marche ne vous fatiguera pas trop puisque la température reste fraîche en permanence en ces lieux.

Vous pouvez reprendre votre souffle dans la clairière qui est située à mi-distance du Bassin Bleu et du point de départ de la randonnée. Trois paillotes y ont été aménagées à l’intention des visiteurs de passage. Pendant ce temps de pause, vous aurez tout le loisir de profiter d’admirer la forêt environnante. Après ces instants de répit, vous pouvez continuer votre périple. Il ne vous faudra plus d’une demi-heure de marche pour arriver sur le site. Avant d’y parvenir, il vous faudra enjamber quelques rochers de rivière.

Arrivée au Bassin Bleu

La beauté du spectacle qui s’offrira à vos yeux vous récompensera largement de la fatigue accumulée durant la marche. L’eau est tellement limpide à cet endroit que vous pourrez être tenté de croire que le Bassin Bleu n’est pas très profond. Détrompez-vous, car elle atteint tout de même 2 mètres de profondeur. Cette pièce d’eau de 5m de longueur sur 3m de largeur est creusée dans la lave volcanique. Levez les yeux et vous découvrirez le petit toboggan naturel qui surmonte l’endroit.

Le bassin bleu est alimenté par une cascade. Si vous désirez accéder au lit de la rivière qui est en amont, vous devez grimper au-dessus de la chute. Si vous êtes un adepte de l’escalade, vous grimperez sur le flanc de la roche abrupte. Vous vous servirez d’une corde épaisse à nœud qui se trouve sur les lieux. Vous remonterez ainsi la rivière. Là-haut, vous jouirez d’une vue époustouflante sur le site et son environnement. Si vous avez gardé votre âme d’enfant, vous glisserez avec joie dans les toboggans naturels.

mercredi 7 décembre 2011, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :