La chasse sous-marine en Guadeloupe

Comme son nom l’indique, la chasse sous-marine n’est autre qu’une activité de loisir similaire à la pêche. Elle se différencie néanmoins de cette dernière dans la mesure où elle se pratique sous l’eau à l’aide d’un matériel bien défini. En Guadeloupe, la chasse sous-marine est parfaitement règlementée et ne peut être pratiquée n’importe comment et n’importe où. Les adeptes de la pratique sont composés de touristes, mais également d’habitants locaux. Les poissons pouvant être capturés par les chasseurs sont nombreux, comprenant le wahoo, la murène, le marlin, le barracuda, le thon et même le requin.

Matériel et règlementation

La pratique de la chasse sous-marine nécessite la possession du matériel de base, composé d’un masque, d’un tuba, de palmes et d’une arbalète. Les plus expérimentés pourront ajouter à leur attirail une bouée à double enveloppe, une petite épuisette, un accroche-poisson et même un fusil à trou. Avant de se lancer, il faut savoir que la chasse sous-marine n’est accessible qu’à partir de l’âge de 16 ans et qu’elle exige de souscrire à un contrat d’assurance. Il est à noter également que les prises du chasseur sont limitées et que certaines zones sont interdites à la chasse. Par ailleurs, à chaque sortie, le chasseur doit constamment signaler sa position à l’aide d’une bouée.

Où et comment pratiquer la chasse sous-marine en Guadeloupe ?

Pour s’initier à la chasse sous-marine, les débutants peuvent faire appel aux services des centres de plongée. Ces derniers louent le matériel nécessaire aux intéressés et des moniteurs expérimentés sont à leur disposition pour leur apprendre les techniques de base. Ceux qui possèdent déjà quelques notions de pêche peuvent se perfectionner. Les chasseurs aguerris, quant à eux, peuvent se lancer dans le bleu afin de capturer les grands pélagiques. En Guadeloupe, la chasse sous-marine se pratique dans les tombants et les zones rocheuses (plus particulièrement en Basse-Terre), et jamais aux abords des plages.

jeudi 19 avril 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :