Le défilé de la mi-carême, une fête typique

La journée de la Mi-Carême, qui marque la moitié de la période séparant Pâques et Mardi gras, constitue pour les Guadeloupéens une journée de répit et de festivités. L’évènement est célébré par un défilé. L’espace d’un jour, le carnaval reprend vie, à la seule différence que les couleurs rouges et noires, celles du diable, sont de rigueur. De Bouillante à Malendure, en passant par les Abymes et le Gosier, les habitants vivent au rythme de cette fête typique de l’Ile Papillon.

Après le carnaval qui est marqué par plusieurs jours de festivités, Vaval, le Roi du carnaval, est incinéré le mercredi des cendres. La cérémonie appelée « brilé Vaval » clôt la période de liesse populaire. Comme les Guadeloupéens sont très expressifs, on entend partout des cris de douleurs et des lamentations, indiquant le commencement de plusieurs semaines d’austérité et d’abstinence jusqu’à Pâques. Cependant, à la Mi-Carême, Vaval renaît de ses cendres et les festivités reprennent de plus belle.

La Mi-Carême, une période idéale pour le tourisme en Guadeloupe

Dans le cas où vous manqueriez le carnaval, ne ratez surtout pas de faire coïncider la date de votre séjour en Guadeloupe avec celle de la Mi-Carême qui est fêtée d’une manière originale dans l’archipel. Vous vivrez des moments de joie intense à observer le défilé des groupements de quartiers et des différents clubs et associations qui rivalisent d’imagination pour se faire distinguer. Par la suite, vous continuerez la fête en allant voir une représentation artistique organisée par la municipalité.

Notons que la Mi-Carême intègre la meilleure période pour le tourisme en Guadeloupe. Vous jouirez de conditions climatiques idéales pour savourer pleinement vos vacances. Les averses tropicales sont très rares et l’atmosphère est plus légère. Vous aurez ainsi l’occasion de vous adonner à toutes les activités qui vous passionnent, que ce soit sur la plage, à la mer, dans la forêt ou dans les montagnes, en marge de la journée dédiée à ce défilé qu’il ne faudra surtout pas rater.

lundi 24 octobre 2011, par Redaction 3

+ d'infos sur "accueil"

Newsletter - Votre mail :