Les Roches Gravées à Trois-Rivières

Le parc des Roches Gravées a été créé en 1970, suite à la décision de la Société d’Histoire de la Guadeloupe de l’ouvrir au public. Ce sera chose faite le 28 juin 1975. Le bâtiment d’entrée, les sentiers, les forêts et les passerelles ont été construits par l’Office National des Forêts. Les Roches Gravées furent classées monuments historiques le 26 février 1974. En 1981, La Société d’Histoire de la Guadeloupe, alors propriétaire du site, décide d’en céder la gestion au Conseil Régional qui en assume toujours le fonctionnement. 22 roches portant près de 230 gravures forment un ensemble particulièrement intéressant de pétroglyphes, répertoriés en partie dès le XIXe siècle.

Ce site est l’un des plus complexes et des plus riches témoignant de l’art rupestre aux Petites Antilles. Ce gisement archéologique situé dans un parc luxuriant reste encore une énigme pour les historiens. Certains auteurs essaient de comparer les roches gravées à des motifs peints sur des céramiques pour déterminer une chronologie. Les motifs représentent des visages seuls ou avec des corps, des visages se superposant à la manière de totems, des animaux aux formes plutôt géométriques. Ces roches gravées, de dimensions très variables, auraient assumé des fonctions religieuses.

La visite du parc des Roches Gravées

Le parc des Roches Gravées s’étend sur un hectare et forme un superbe jardin. Au fil de la promenade, ce dernier dévoile différentes espèces de plantes courantes des Caraïbes qui assuraient la base de l’économie des Amérindiens : le coton, le figuier maudit, le roucou, le manioc ou le vétiver. En compagnie de guides formés, la visite de ce parc se révèle particulièrement intéressante et instructive. Au milieu d’un chaos de roches volcaniques parfois très volumineuses suite à l’explosion de la Madeleine situé à 4 km au Nord, vous découvrirez les plus étranges témoignages laissés sur les pierres par les Indiens Arawaks.

Ces pierres sont schématiques, rondes, avec trois cavités tenant lieu d’yeux et de bouches, les oreilles apparaissent sous la forme de demi-cercles, parfois un collier descend sur la poitrine. Lors de votre visite, vous découvrirez la première roche « la tortue », puis « les capitaines. » Vous pouvez également compléter votre parcours de découverte des pétroglyphes en vous rendant à la sortie du parc, où se trouvent d’autres roches gravées. Le site est ouvert tous les jours de 8 h 30 à 17 h. Il faut généralement compter un minimum de 30 minutes pour une visite complète des lieux.

samedi 29 mai 2010, par redaction

Newsletter - Votre mail :