La pêche au gros, une activité réalisable tout au long de l’année

En Guadeloupe, les amateurs de pêche seront ravis, et spécialement ceux qui ont une préférence pour la pêche au gros. En effet, les conditions climatiques sont telles qu’il est possible de s’adonner à cette activité quelle que soit la saison. Cependant, au fil des mois, les poissons à ferrer ne seront pas les mêmes. Il est vrai que certaines variétés subsistent quelle que soit la saison. Il en va ainsi du thazard, une variété apparentée au maquereau, de la bonite et de l’espadon. Pour cette dernière espèce cependant, une pêche de nuit est plus indiquée. Pour attraper barracuda, marlin bleu et espadon voilier, il faudra choisir le second semestre de l’année. La période allant de mars à octobre permet de se confronter aux lanciers. La saison de novembre à mai est par ailleurs idéale pour la pêche au coryphène.

Une véritable activité sportive

D’emblée, il convient de signaler que la pêche au gros n’est pas une activité de tout repos. Plusieurs prestataires proposent ce loisir fantastique en Guadeloupe. Même les débutants peuvent tenter l’aventure pour faire le plein de sensations et expérimenter la vie en mer. Toutefois, il est essentiel d’être en bonne condition physique pour pouvoir la pratiquer pleinement. En effet, les cibles de la pêche au gros peuvent peser jusqu’à 90 kg, sans compter la force des courants. Afin de contourner ce problème et pour permettre tout de même à ceux qui seraient intéressés de voir de près les tenants et aboutissants de cette activité, un statut d’accompagnateur est souvent proposé à bord des embarcations.

Même pour ceux qui n’en sont plus à leur première expérience de pêche au gros, il est toujours recommandé de se faire accompagner par des professionnels. Cette activité n’est pas sans risque et un matériel adéquat est indispensable pour ne pas se retrouver à l’eau au moment de remonter le poisson.

vendredi 15 août 2014, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :