À la pêche aux langoustes !

Lorsqu’on arpente les côtes guadeloupéennes, on remarque de nombreux pêcheurs qui reviennent avec quelques langoustes qui seront directement remises aux restaurants. En dehors de zones protégées, notamment celle bordant le parc national, il est facile de trouver des écosystèmes où les langoustes peuvent être capturées. Certains individus utilisent des casiers, mais la méthode traditionnelle de la Guadeloupe est la pêche au lasso, que l’on pratique encore au large de La Désirade.

La pêche au lasso s’effectue en apnée, à une profondeur qui varie de 2 à 25 m. Pour préserver la saveur de sa chair, la langouste est capturée à l’aide d’une manche munie d’un filin métallique à son bout. À la différence de la pêche à l’arbalète, l’animal n’est pas transpercé et garde ainsi tout son potentiel gastronomique. Si vous comptez pêcher au lasso, sachez que les femelles en ponte et les jeunes langoustes sont interdites à la pêche et doivent être relâchées. La pêche à la bouteille est par ailleurs interdite.

Quelques recettes à base de langouste

La manière la plus authentique de déguster la langouste reste la grillade. C’est le mode de cuisson privilégié des vacanciers et des locaux qui profitent du soleil pour faire un barbecue. Il y a également la possibilité d’agrémenter la langouste avec du safran, du thym, du citron vert et d’un peu de vieux rhum pour exalter la saveur créole. Vous pourrez bien entendu relever le goût du plat avec du piment.

La recette de la langouste à l’américaine est également à découvrir, notamment grâce à sa sauce onctueuse. Il vous faudra un kilo de tomates pour confectionner la sauce, ainsi qu’une gousse d’ail et deux échalotes. Pour accompagner un plat de langouste, rien ne vaut un bon vin blanc sec.

vendredi 28 septembre 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :