Les maisons traditionnelles guadeloupéennes

En Guadeloupe, la maison traditionnelle est dénommée case créole. À l’origine, il s’agissait d’un bâtiment de deux pièces avec des portes-fenêtres donnant sur l’extérieur. Ses 18 m2 sont organisées autour d’une structure en bois et abrités par une toiture en tôle ondulée. La case créole a pour particularité d’être mobile. En effet, ses occupants sont amenés à changer d’emplacement puisque les terrains qu’ils occupent sont loués. De nos jours, la case créole conserve la même architecture, mais les matériaux utilisés ne sont plus les mêmes. Certaines cases sont même construites en dur pour mieux résister aux cyclones.

L’architecture de style colonial

La maison de maître, qui auparavant faisait partie intégrante d’un vaste domaine terrien appelé une habitation, est bâtie selon une architecture particulière. Elle se caractérise notamment par un soubassement en pierre qui supporte une structure en bois ou en briques. Des auvents décoratifs viennent orner les fenêtres. La maison de maître se reconnaît également par la longue allée de palmiers qui mène du portail jusqu’à la porte d’entrée de la demeure.

La surface habitable est très vaste, offrant ainsi un confort aux occupants. Les pièces sont toutes très vastes, avec des chambres doubles et des pièces à vivre aux dimensions importantes. Une immense terrasse vient compléter l’architecture, permettant de profiter du soleil. La maison coloniale de Zevallos est l’un des exemples les plus connus ayant cette architecture. Sa popularité vient aussi du fait que cette maison a été construite en France avant d’être rapportée en Guadeloupe en pièces détachées.

Les autres styles architecturaux guadeloupéens

La maison créole se présente comme une construction intermédiaire entre la case créole et la maison orientale. Son toit ondulé aux couleurs vives la rend particulière. Certaines constructions sont en bois tropical, d’autres en dur ou dans certains cas, un mélange de ces deux matériaux. Comme pour la maison de maître, les fenêtres sont ornées d’auvents. La maison créole est souvent bâtie au milieu d’un jardin tropical.

Autant les maisons de maître sont réservées à la classe aisée, autant celles dites haut-et-bas sont destinées à une classe plus modeste. Ceux qui les occupent s’en servent pour leur commerce au rez-de-chaussée, et font du premier étage leur maison d’habitation. Le pourtour de la maison est parfois agrémenté d’un balcon soutenu par des piliers métalliques.

mardi 16 septembre 2014, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :