Principes et avantages du waterbike

Imaginé à partir du concept du cyclisme dans l’eau, le waterbike se
différencie de l’aquabiking qui est accessible à la piscine et en
groupe, par le fait qu’il se pratique dans une cabine individuelle et
depuis récemment, chez soi. Il s’agit de pédaler dans l’eau, dans un
jacuzzi et de n’avoir que soi pour adversaire. Ses avantages sont
nombreux, à commencer par le fait que la résistance présentée par
l’eau est supérieure à celle de l’air, à raison de 12 fois, ce qui
permet de brûler plus de calories et par conséquent, de bénéficier de
résultats plus rapides.

Les effets du waterbike sur le corps

Le fait de pédaler dans l’eau entraine un drainage actif et exerce un
massage sur le bas du corps. Les jambes sont ainsi affinées, voire
galbées, et les effets sont également constatés sur le ventre, les
cuisses et les mollets. De plus, les actions massantes du waterbike
permettent de lutter contre la rétention d’eau, ce qui limite la
formation de cellulite. On peut brûler jusqu’à 500
calories par séance, ce qui correspond au double de celles éliminées
lors d’une séance de vélo classique. Cela engendre une perte de poids
conséquente, notamment si on a le courage d’exercer deux séances par
semaine.

Conseils pour optimiser la pratique du waterbike

Si le waterbike est une activité qui présente de nombreux avantages,
il existe tout de même des conseils à suivre lors de sa pratique dans
le but d’optimiser ses résultats et ne pas se laisser décourager par
ses contraintes. Déjà, il faut avoir une certaine motivation, car se
mouiller n’est pas forcément une partie de plaisir. Pour rendre la
séance agréable, on fait généralement appel à la chromothérapie, soit
un effet de lumière apaisant, ou la musicothérapie, qui n’est
autre que la détente par la musique. Lorsqu’on opte pour des séances
en centre, il peut également y avoir un écran qui diffuse des
émissions relaxantes.

jeudi 11 octobre 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :