Tout sur le jonc de mer

Le jonc de mer est une plante présente dans les eaux douces mais également dans les mers. Après un traitement spécifique, on obtient des fibres que l’on va par la suite tisser pour former une sorte de moquette. Le jonc de mer se présente le plus souvent sous sa couleur naturelle cependant il peut prendre plusieurs teintes selon sa maturité au moment où il a été récolté. Par ailleurs, le jonc de mer se décline sous différentes formes, on peut retrouver des joncs de mer torsadés, en chevron ou en nattes. Il a la particularité d’offrir une décoration très originale et très naturelle.

Le jonc de mer est un revêtement de sol présentant plusieurs avantages. D’abord, du côté esthétique, il confère à la décoration un style particulier et original. Par ailleurs, le jonc de mer a une très bonne pérennité grâce à une résistance particulière. Vous pouvez l’installer dans les différentes pièces de la maison même dans la salle de bain car il est imperméable à l’eau, de plus il supporte merveilleusement bien l’humidité. Attention cependant car il est assez glissant. Entre autres, le jonc de mer s’entretient facilement, il ne retient aucune tache. Son plus grand avantage est également son prix largement plus abordable que les autres types de revêtements.

L’entretien du jonc de mer

Comme tous les autres revêtements de sol, le jonc de mer a besoin d’un entretien régulier. De plus, il peut accumuler plus de poussières entre les différentes fibres. Il convient ainsi de passer l’aspirateur tous les jours toutefois, une brosse peut tout aussi bien faire l’affaire. En outre, pour garder sa couleur naturelle, il est recommandé de laver le jonc de mer périodiquement, environ quatre fois par an. Une fois que vous avez terminé d’humidifier le jonc de mer, prenez soin d’aérer la pièce pour permettre au jonc de mer de sécher rapidement.

Bien que le jonc de mer soit imperméable aux taches, il faut intervenir à temps pour ne pas laisser de trace. Ainsi, si vous avez versé un peu d’eau sur votre jonc de mer, prenez une éponge propre puis essuyez en ne laissant aucune éclaboussure. Dans le cas où vous avez versé d’autres types de liquide, aspirez l’eau avec une éponge puis frottez délicatement avec une éponge imbibée d’eau savonneuse au pH neutre. Une fois que vous avez fini de nettoyer, séchez la surface humide avec votre séchoir afin d’éviter le développement de moisissures.

mercredi 24 février 2010, par redaction

Newsletter - Votre mail :