Vanille, épice et beauté

Le vanillier est un arbre aux ressources riches, qui pousse essentiellement dans les régions tropicales du monde (Madagascar, Ile de la réunion, Mexique). On en trouve également en Guadeloupe. Ses feuilles se présentent de manière alternative, de forme ovales et assez épaisses. Sa fleur est d’aspect similaire aux orchidées. De couleur blanche ou jaune pâle, elle bourgeonne de manière dense. Le fruit est donc la vanille. Elle se présente à l’origine sous forme de gousse verte. Une fois récoltée et préparée comme il se doit, on obtient l’épice en forme de gousse noire que nous connaissons tous.

La vanilline, qui est l’appellation de l’huile essentielle de vanille est obtenue par distillation à la vapeur d’eau. Celle-ci possède de nombreuses vertus pour le bien être de la peau. Elle est non seulement régénérante, mais aussi hydratante et ce, pour tous les types de peau. C’est pourquoi les extraits de vanille sont très souvent présents dans les produits cosmétiques et les gels douches par exemple. Son odeur enivrante est également très agréable.

Elle possède néanmoins une action stimulante sur notre système nerveux. On l’a dit "anti dépressive" et relaxante.

Recette de masque pour les cheveux à la vanille et au monoi

Cependant, pour remédier à ce problème, nous vous proposons ici une recette maison d’huile protectrice à la vanille et au monoï, pour votre plus grand plaisir !

Pour la bonne réalisation de cette huile vous aurez besoin de :

Macérât de vanille ; huile de monoï ; huile de noix de coco ; huile essentielle d’Ylang Ylang ; Extrait aromatique de vanille ; Vitamine E liquide.
Pour obtenir du macérât de vanille, il faut s’y prendre quelques temps à l’avance.

Placez dans un récipient parfaitement hermétique deux ou trois gousses de vanille, puis le remplir d’huile de tournesol bio. Bien refermer et laissez macérer un mois entier. Une fois le délai passé, bien conserver ce mélange au sec, à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Vous pouvez ainsi poursuivre la recette : mélangez 33 ml de ce macérât de vanille à la même dose de monoï. Le récipient doit être parfaitement propre. Pour être sûr, il est préférable de le laisser tremper quelques minutes dans l’eau bouillante. Les huiles doivent être parfaitement homogènes. Vous pouvez vous aider d’un fouet. Ajoutez ensuite dix gouttes d’huile essentielle d’Ylang Ylang et remuez le tout. Pour finir, incorporez quarante gouttes d’arôme de vanille et deux gouttes de vitamine E. Cela permettra une meilleure conservation de l’huile dans le temps.

A utiliser juste avant votre shampooing, elle permettra à vos cheveux d’être protégés et nourris. Leur brillance sera incomparable. Une demi-heure de pause est requise.

jeudi 25 février 2010, par Aude Berlencourt

+ d'infos sur "accueil"

Newsletter - Votre mail :