Le contexte guadeloupéen

Depuis plus d’une vingtaine d’années, une minorité guadeloupéenne se bat pour mettre en avant la culture locale et les traditions profondes, liées aux racines africaines. Cela est devenu un mouvement qui, au fil des années, amplifie et adapte les messages aux situations sociales du département. De l’Hexagone, les jeunes Guadeloupéens sont plutôt mal perçus. Passifs, sans conviction pour évoluer, cette vision de l’autre côté provient de cas généralisés.

En réalité, les jeunes guadeloupéens, surtout venant des familles modestes, ont des difficultés à avancer pour plusieurs raisons, entre autres le manque de moyens financiers et le manque de considération. Un véritable malaise social existe en Guadeloupe. Aujourd’hui, et depuis une décennie, les artistes et ceux qui ont réussi à s’imposer tentent de changer cette image. C’est alors au reste du monde, mais aussi aux Guadeloupéens qu’ils démontrent qu’il est possible de réaliser des rêves et des projets avec beaucoup de travail de la part de soi-même et sans s’apitoyer sur son sort.

WOK LINE, la marque guadeloupéenne de grande envergure

WOK LINE est une marque de vêtements « urban chic » créée en 2008 par Christy Campbell – connu aussi sou le nom d’Admiral T, célèbre chanteur de reggae dance hall, et sa femme, Jessica. Cette marque est un bon exemple de la réussite guadeloupéenne et suscite la fierté de la jeunesse locale. En effet, c’est la première du genre à atteindre une telle envergure.

Pour en arriver là, les fondateurs de la marque n’ont rien laissé au hasard. Ainsi, le choix du nom donne le ton puisqu’en créole, « wok » signifie « roc ». Cela est alors associé à la solidité et la robustesse des vêtements, mais aussi de ceux qui les portent. C’est aussi de cette manière que la marque affirme la qualité de ses produits. Son slogan évoque également ses ambitions : « One step forward » ou « un pas en avant ». Avant d’ouvrir sa première boutique à Pointe-à-Pitre, le fondateur a fait une importante campagne de promotion. Ses amis artistes, entre autres Diam’s et Collie Buddz portent des vêtements WOK LINE, mais aussi des personnages de la bande dessinée guadeloupéenne Fox Eye.

vendredi 18 mai 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :