Le balisier des Caraïbes

Cette variété a pour nom scientifique heliconia caribaea. Elle fleurit tout au long de l’année à condition qu’elle soit plantée dans un sol très légèrement acide, riche et suffisamment drainé. La plante sera placée dans un endroit ensoleillé. Dès lors que les températures sont supérieures à 20°C, c’est la période idéale pour réaliser les semis. Pour ce qui est de l’entretien, le balisier des Caraïbes ne requiert aucune taille. Par contre, il importe de le protéger contre les cochenilles, les araignées rouges et les limaces. Le balisier des Caraïbes se reconnait à sa fleur rouge oranger à la forme aplatie.

La queue de poisson

Cette plante, également connue sous le nom d’héliconia bihai ou balisier bihai, est originaire d’Amérique du Sud. Son inflorescence, un florilège de petites fleurs jaunes ou vertes, dure très longtemps. Cette plante vivace peut atteindre 3 m de hauteur, aussi est-il important d’en tenir compte au moment de les mettre en terre : il faudra prévoir un espacement suffisant. Les fleurs poussent à l’intérieur de larges bractées qui sont portées par une tige florifère. En fonction de la variété dont il est question, les bractées peuvent être vertes, jaunes, rouges ou orange. La tige florifère est souvent plus petite que les autres.

Le bec de perroquet

Cette espèce, l’heliconia psittacorum, est la plus répandue. Dans les années 90, elle a connu son heure de gloire à Tahiti. Il s’agissait même de rivaliser pour produire les fleurs ou les coloris les plus spectaculaires. Généralement, les bractées ont une couleur qui se situe dans la gamme des teintes allant du jaune pâle au rouge foncé. Elles sont en forme de petites bananes et le nom de la plante s’explique par le fait qu’elles se répartissent en trois angles, comme une crête de perroquet.

jeudi 16 juillet 2015, par Redaction 3

+ d'infos sur "accueil"

Newsletter - Votre mail :