Le laser YAG

Ce type de laser est le plus approprié aux peaux noires, métissées ou bronzées, car son rayonnement est obtenu à partir d’une pierre semi-précieuse. Un effet anesthésiant est ressenti grâce à un système de refroidissement par air pulsé. De plus, la peau est protégée. Ce laser est équipé d’une longueur d’onde faible de 1064 nm qui permet de traiter sans danger le poil tout en préservant les peaux noires ou bronzées. Une séance d’épilation au laser YAG dure 15 minutes pour le maillot et les aisselles, et environ une heure pour les jambes. Il faut compter entre 5 à 8 séances espacées de deux à trois mois pour retrouver une peau complètement dénuée de poils, sans oublier les retouches tous les deux à trois ans. Sur les poils fins, le médecin spécialisé doit terminer par une épilation électrique.

Le laser diode

Les peaux noires, mates ou métissées appartiennent aux phototypes de groupe 5 et 6, elles peuvent donc utiliser le laser médical à diode. Il possède une longueur d’onde faible, entre 808 et 810 nm. De ce fait, ce laser diode couvre une plus grande zone à traiter en une seule séance grâce à l’infrarouge qui se concentre dans la mélanine. Il entraîne l’élévation de la température pour détruire le bulbe. Il n’y a aucun risque de brûlures, mais des douleurs peuvent survenir. Les poils tombent au bout de deux semaines. À noter que le laser diode est une technique utilisée uniquement sur des poils en croissance.

Les précautions à prendre

Les peaux noires, métissées ou bronzées doivent respecter quelques précautions dans le cas d’une épilation définitive au laser. Il faut se diriger dans un centre spécialisé en laser équipé de ces deux types de lasers. Il faut également effectuer des tests auprès d’un médecin spécialisé pour tester le laser afin d’évaluer les risques d’hyperpigmentation. En outre, il est interdit de s’exposer au soleil pendant les 3 semaines précédant l’intervention ou d’utiliser des produits dépilatoires pour ne pas sensibiliser ou fragiliser la peau. Il existe également des contre-indications à ce type d’intervention, comme les peaux présentant des irritations, la prise de médicaments ou encore les troubles de la coagulation. Les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas non plus recourir à l’épilation définitive au laser.

vendredi 4 avril 2014, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :