Les mammifères terrestres de la Guadeloupe

Malgré l’activité humaine et les fléaux naturels, la Guadeloupe reste encore aujourd’hui une terre unique qui fascine les touristes par sa richesse faunistique exceptionnelle. En ce qui concerne les mammifères, l’essentiel de la faune terrestre de cet archipel est surtout constitué de mangoustes, de rats noirs, de surmulots, et du célèbre racoon. Pôle d’attraction des touristes de la région, ce dernier est classé dans la catégorie des animaux protégés de Guadeloupe depuis 1954. Symbole de la protection de la biodiversité de la région, le racoon est connu partout dans le monde comme étant la mascotte de l’archipel.

Vous pouvez rencontrer cette espèce lors de votre visite au Parc National des Mamelles, un véritable havre de paix situé sur la route de la Traversée. Il est aussi possible de rencontrer le racoon dans son milieu naturel. Pour cela, il vous suffit de trouver un autochtone pour vous guider dans une escapade nocturne à travers les forêts denses et humides de la Guadeloupe. Cet animal nocturne se nourrit de fruits et préfère les cachettes offertes par la profondeur de la forêt. Le racoon est farouche à l’état sauvage surtout lorsqu’il est accompagné de son petit. Toutefois, une fois apprivoiser cet animal se montre très affectueux avec les adultes et particulièrement joueur avec les enfants. Aujourd’hui le racoon est encore chassé, pour sa chair par certains, et à cause des dégâts qu’il provoque à l’agriculture, par d’autres.

L’avifaune de Guadeloupe

La Guadeloupe offre aussi une avifaune d’une richesse époustouflante. Selon les saisons, il est possible de rencontrer différents types d’oiseaux sur l’archipel. En effet, outre les espèces résidentes, la Guadeloupe accueille aussi chaque année des oiseaux migrateurs comme par exemple, les élégants hérons garde-bœufs. Si vous êtes bon observateur, votre visite dans les îles vous permettra également d’admirer des oiseaux comme les aigrettes neigeuses. Cette espèce rare qui ne se reproduit que sur les îlots des palétuviers, une formation végétale très fréquente dans les eaux de l’archipel.

Le kios, un petit héron de couleur verte, le pélican et la frégate se trouvent également parmi les oiseaux qui forment la carte postale faunistique de l’archipel. Si votre aventure vous mène dans l’une des forêts tropicales d’une des îles de la Guadeloupe, profitez de cette occasion pour rencontrer les colibris, les sucriers et leur ventre jaune ou encore le pic-noir. Dans les mangroves, fixez votre objectif sur le dandinement des canards sauvages ou encore des poules d’eau. Terminez votre visite de l’avifaune de la Guadeloupe dans les bords de mer pour rencontrer les mouettes, les frégates et les fous bruns. Sa richesse faunistique hors du commun permet à l’archipel de la Guadeloupe d’attirer chaque année de nombreux touristes avides de découvertes et de dépaysement.

mardi 5 janvier 2010, par redaction

+ d'infos sur "accueil"

Newsletter - Votre mail :