Le melon de Guadeloupe IGP, fruit d’un terroir !

Le melon de Guadeloupe a obtenu of ? ciellement l’IGP
(Indication Géographique Protégée) le 2 mars 2012. Ce label
assure la protection de son origine en Europe et à travers le
monde. C’est aussi la garantie de sa qualité et de sa fraîcheur
puisque les producteurs doivent respecter un cahier des
charges strict. Les melons de Guadeloupe IGP sont récoltés à
la main, à maturité optimale selon une agriculture raisonnée
qui respecte l’environnement (culture en plein champ, sur
des parcelles de production rigoureusement sélectionnées,
protection des sols locaux). Les melons sont soigneusement
sélectionnés avant d’être expédiés vers la métropole le
jour même. Cette labellisation bien méritée récompense les
efforts fournis par les producteurs de melon de Guadeloupe
depuis plus de 28 ans.
Quel contrôle ? Comme pour tous les produits sous signe
d’identi ? cation de la qualité et de l’origine, des contrôles
réalisés par des organismes indépendants permettent de
s’assurer du respect des conditions et de la zone de production
du melon de Guadeloupe.

Idée de recette délicieuse Melon de Guadeloupe IGP et Saint-Jacques grillées, sauce thaï

Melon de Guadeloupe IGP et Saint-Jacques grillées, sauce thaïPréparation : 20 min - Cuisson : 5 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 1 melon de Guadeloupe IGP
- 16 belles noix de Saint-Jacques
- 30g de cacahuètes salées
- 2 citrons verts
- 5 cives ou 3 oignons nouveaux avec leurs tiges
- 1 petit piment rouge
- 3 gousses d’ail
- 1 botte de coriandre
- 1 c à soupe d’huile de sésame
- 2 c à soupe d’huile d’olive + 1 pour la marinade
- sel, poivre au moulin

Epongez bien les noix de Saint-Jacques avec du papier absorbant. Salez et poivrez-les. Mélangez-les à la main avec 1
cuillère à soupe d’huile d’olive pour bien les enrober. Réservez 1 heure au froid.

Préparez la sauce thaï. Emincez les cives. Si vous utilisez des oignons nouveaux, gardez 10 cm de tige verte. Otez les
petites graines du piment et émincez-le très ? nement. Hachez les gousses d’ail.

Emincez les feuilles de coriandre. Versez
le tout dans un bol, ajoutez le jus de citron, l’huile de sésame et l’huile d’olive.

Mélangez la sauce et réservez-la au frais.
Coupez le melon de Guadeloupe IGP en 4. Otez les graines et coupez chaque quart en ? nes lamelles.

Chauffez votre grill ou votre plancha. Faites griller vos noix de Saint-Jacques et vos tranches de melon de Guadeloupe
IGP 1 minute de chaque côté. Servez avec les cacahuètes concassées sur le dessus et nappez de sauce thaï.

Le saviez-vous ?

L’IGP a été adoptée par l’Union Européenne en 1992 suite à une volonté politique européenne d’harmoniser et de protéger les dénominations géographiques, les spécialités territoriales et les savoir-faire des producteurs. Ce label distingue à la fois l’excellence d’un produit et son authenticité.
Toutes les phases d’élaboration du produit ne sont pas nécessairement issues de la zone géographique éponyme, mais béné ? cient en revanche d’une notoriété et d’un lien fort avec ce terroir.

Comment reconnaître et bien choisir un melon de Guadeloupe IGP ?

Mon primeur m’a dit que :

…Je n’aurai aucun mal à reconnaître le Melon de Guadeloupe
IGP puisqu’il est le premier melon sur les étals de métropole
(disponible dès le début de l’année). Il offre un visuel unique
avec sa peau lisse, ou légèrement écrite, avec de beaux
sillons bleutés.

…Je devais le choisir bien rond, ferme, lourd en main et
craquelé au niveau de son pédoncule. Son parfum doit être
agréable et léger. Sa peau aux nuances crème se décline vers
le jaune lorsqu’il est mûr.

Comment cuisiner et conserver le melon de Guadeloupe IGP ?

Pour le découper, rien de plus facile grâce à une
mandoline, un couteau ou une cuillère parisienne. On peut
même varier les formes en le découpant en rosaces, en
cubes, en billes, en dés ou en bâtonnets…

Pour le conserver sans qu’il perde de sa saveur, il se garde
un ou deux jours au réfrigérateur. Enrobé dans un sachet, il
préservera ses saveurs et ne communiquera pas son odeur
aux autres aliments. Il peut également se congeler.

Si le melon de
Guadeloupe IGP
m’était conté…

• 3ème production agricole de l’île
après la canne à sucre et la banane

• 10 communes productrices réparties sur
2 îles de l’archipel de la Guadeloupe : une partie
de Grande Terre et la totalité de Marie Galante

• 300 hectares cultivés

• 6 000 tonnes produites

• Jusqu’à 4 000 tonnes exportées

Astuce Cuisine

Les instants dégustations : Le matin, le midi, le soir ; à l’apéritif, en entrée, en plat, en dessert… Le melon de Guadeloupe IGP c’est maintenant et à volonté !

Les accords gagnants

- Melon de Guadeloupe IGP + gambas + citron vert
- Melon de Guadeloupe IGP + crabe + avocat
- Melon de Guadeloupe IGP + haddock + lait de coco.

Epicez vos recettes

Sur le melon, osez le piment antillais, le gingembre, le basilic, la badiane, l’estragon, le poivre concassé, l’aneth, le poivre rose ou encore la cannelle.

Il fallait y penser !

Préparez le melon de Guadeloupe IGP au dernier moment pour éviter l’oxydation
de la vitamine C. Vous pouvez également l’arroser d’un peu de jus
de citron vert pour relever son goût et éviter l’oxydation des
découpes ? nes (petits dés, carpaccio…).

Réalisez des boissons savoureuses !

Mixez la chair d’un melon avec des légumes (tomates, fenouil…) ou des fruits (orange, pastèque, citron, mangue, papaye…) pour un mélange détox, idéal après les excès de ?n d’année. Et pourquoi pas une pointe d’alcool (rhum, vin cuit…) pour un apéritif ensoleillé.
Fermez les yeux, vous êtes (presque) en Guadeloupe !

Santé : les bienfaits nutritionnels du melon de Guadeloupe IGP

Le fruit détox par excellence

Le ßcarotène aux vertus antioxydantes est un pigment orangé présent en abondance dans le melon de Guadeloupe (visible à sa chair très colorée). Le ßcarotène est par ailleurs un précurseur de la vitamine A, indispensable à la croissance des enfants. Le melon est également riche en vitamine C : une tranche de melon (150g) couvre 30% des besoins d’une journée en
cette vitamine. Et sa peau épaisse la protège jusqu’à votre assiette !

De l’acide folique, pour prévenir l’anémie

L’acide folique (ou vitamine B9) est indispensable à la synthèse des globules
rouges. C’est aussi une vitamine nécessaire à la croissance et au bon
déroulement de la grossesse. Une tranche de melon couvre environ 10%
de nos besoins quotidiens.

Hydratant et diurétique

Composé à 90% d’eau, le melon contribue à l’hydratation de l’organisme : une tranche de melon représente l’équivalent d’un verre d’eau (13,5 cl). Et grâce à sa teneur en potassium, le melon a une action doucement diurétique : il stimule l’activité des reins, évitant ainsi la rétention d’eau.

Idéal pour garder la ligne

Malgré son goût très sucré, le melon contient seulement 7g/100g de glucides, une teneur faible comparable à celle des fruits les moins sucrés comme la pastèque ou les fruits rouges. Son apport calorique est lui aussi particulièrement discret : une tranche de melon représente seulement 50 kcal, soit 2,5% des besoins d’un adulte sédentaire. Un fruit à privilégier pour rester mince et en pleine forme !

mardi 3 avril 2012, par Admin

+ d'infos sur "accueil"

Newsletter - Votre mail :