Biographie de Michel Rovelas

Né à Capesterre-Belle-Eau en 1939, Michel Rovelas dévoile très tôt ses dispositions artistiques bien qu’il suive un cursus scolaire classique. C’est seulement après avoir passé deux ans en sciences mathématiques à Paris qu’il décide de se consacrer entièrement à l’art. De 1963 à 1968, il vit dans la Ville lumière en exposant ses œuvres. Il présente notamment ses œuvres à la Galerie Soulanges. Dès 1969, il décide de retourner en Guadeloupe et fonde en 1972 une école d’art à Pointe-à-Pitre pour partager aux jeunes passionnés d’art sa vision de l’art contemporain.

Michel Novelas participe à de prestigieux événements artistiques, comme la Carifesta (Jamaïque), la Biennale de Cuba, le Salon International d’Art contemporain de Strasbourg… En 1983, l’artiste crée la galerie Igha-Igha à Pointe-à-Pitre. La même année, il fonde l’association GREPAC (Groupe de recherche, d’enseignement et de promotion de l’art contemporain).

Mythologies Créoles : la collection d’un Michel Rovelas au sommet de son art

Mythologies Créoles est une série d’œuvres dévoilée au grand public en 2013. Cet ensemble de peintures et de sculptures exalte une étonnante harmonie qui puise sa source dans l’imaginaire et la culture des Antilles. La créativité de Michel Rovelas fait alors le reste pour produire des œuvres abstraites qui évoquent pourtant des idées bien concrètes dans l’esprit des visiteurs. Lors de son exposition en 2013, les plus grands tableaux ont été disposés autour des sculptures et d’autres tableaux de dimensions plus modestes ont été installés sur des cubes.

Les sculptures réalisées dans le cadre du projet sont particulièrement évocatrices. À partir d’un génial assemblage de plusieurs morceaux de bambou, l’artiste a mis en évidence la diversité des terres caribéennes. L’acier trouve également sa place parmi les œuvres sculptées par Michel Rovelas. L’ensemble offre aux amateurs d’art un véritable parcours initiatique qui évoque des questions sur le passé et l’imaginaire du peuple des îles.

jeudi 26 novembre 2015, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :