Petite histoire de la ville de Petit Canal

On peut dire que l’histoire de la commune de Petit Canal est intimement liée à celle de l’esclavage. La ville fut, au début de XIXe siècle, un des centres de l’empire sucrier de la région. Aujourd’hui, plusieurs vestiges de cette époque glorieuse enrichissent le patrimoine de la région, comme les nombreux moulins à vent, l’ancienne voie ferrée affectée au transport de la canne à sucre et les usines.

À l’origine, la bourgade se trouvait dans un endroit insalubre. Les habitants le déplacèrent par la suite en hauteur, sur un plateau accessible par un escalier en pierres de 54 marches qui aurait été construit par les esclaves.

La commune tient son nom actuel du canal creusé au XVIIIe siècle par la population, et qui permettait d’assurer un mouillage aux bateaux. Durant toute la période de la colonisation, les négriers débarquaient leurs cargaisons (des esclaves venus d’Afrique) à Petit Canal. Cet appontement est aujourd’hui devenu un port de pêche.

Sites à voir et activités à faire

Petit Canal (Kannal en créole) propose aux touristes une halte intéressante. Deux monuments célébrant l’abolition et la liberté valent le détour : le premier, situé en face de l’église, où avait lieu la vente des esclaves et les fameuses marches des esclaves. En redescendant l’escalier, vous découvrirez un monument représentant un GWO-KA (genre de tam-tam utilisé par les esclaves pour communiquer entre eux) et rendant hommage à un esclave inconnu.

D’autres sites intéressants sont également à découvrir : le Parc Paysager, un jardin où sont recensées près de 300 de plantes médicinales, dont des espèces rares, offre une magnifique vue sur la mangrove. Vous pouvez également visiter le Musée de la Vie d’Antan qui est le premier musée d’art et de tradition de la Guadeloupe. Pour les inconditionnels des activités balnéaires, la plage de l’Anse Maurice et l’anse Marguerite se prêtent à une multitude d’activités aquatiques.

mardi 13 novembre 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :