La grotte aux barracudas, un paradis enfoui au fond de l’océan

Les fonds marins guadeloupéens ne cessent d’offrir mille et une merveilles aux visiteurs. C’est d’ailleurs pour cette raison que les plongeurs amateurs de découvertes sous-marines s’y donnent rendez-vous tout au long de l’année. Loin des sites de plongée où affluent déjà de nombreux touristes, certains lieux d’exception permettent d’admirer la beauté sous-marine de l’archipel en toute tranquillité. Située au nord des îles d’Exuma, la grotte des barracudas fait partie de ces sites peu connus du public. En effet, seuls les plongeurs expérimentés peuvent se rendre sur ce site à cause de sa profondeur allant de 20 à 22 mètres.

Pour cette sortie, il est indispensable d’être accompagné d’un guide local au départ de Port-Louis. Après le mouillage du bateau, les plongeurs empruntent une ouverture en forme d’arche. Véritable porte vers le monde sous-marin, cette arche, relativement étroite, séduit par ses bords tapissés de langoustes. Elle donne directement accès à une zone habitée par une grande variété de poissons. Cette escapade sous-marine en profondeur se poursuit un peu plus au sud où il est possible de rencontrer des murènes et des raies. La grotte est située à environ dix minutes de plongée.

La grotte aux barracudas, un havre de paix sous-marin

L’entrée de la grotte est constituée d’une arche plus importante que celle du début du parcours. Si la première ne peut laisser passer qu’un plongeur à la fois, celle-ci est assez large pour permettre l’accès d’une dizaine de personnes en même temps. Dès votre arrivée, vous serez frappé par le spectacle magnifique des barracudas de toutes tailles. À l’approche de ces grands poissons, certains peuvent mesurer plus de deux mètres, vous serez à la fois effrayé et émerveillé.

Les barracudas laissent peu à peu le passage. L’accès à ce repère sous-marin permet de découvrir un environnement inoubliable. Évoquant un palais, le sol est recouvert de coquillages vides, le plafond quant à lui laisse filtrer un rai de lumière sur les parois perforées. Outre les petits poissons de différentes couleurs, cette grotte sert aussi de repère à d’autres espèces comme le tarpon ou encore l’ange français. Prenez le chemin du retour en faisant attention de ne pas déranger le sommeil des vaches de mer qui ont élu domicile dans cette grotte.

jeudi 27 mai 2010, par redaction

Newsletter - Votre mail :