Un très joli poème reçu aujourd’hui par Raymond Procès, sociétaire de la Société des Poètes Français. De la part des amoureux : Merci !

Pour la fête des amoureux

Sur les bords de tes lèvres, j’ai marché toute une vie. Chaque fois que je m’arrêtais, mon cœur laissait éclater tout l’amour qu’il te portait.

Sur les bords de tes lèvres, j’ai scellé mon âme pour me plaquer à toi pour l’éternité dans un rêve éveillé.

Sur les bords de tes lèvres, j’ai marché chaque jour vers la brillance de ta lumière qui donnait l’aisance à la folie des sentiments qui habillaient mon esprit.

Tu es le début de mon existence et la fin de mon errance. Je suis un pantin guidé par la passion que je bois sans soif dans la source de tes yeux.

Sur les bords de tes lèvres, je goûte à la joie d’un moment unique où l’essence de ton être vient s’infiltrer en moi comme une semence liquoreuse qui sous la chaleur de ta tendresse caramélise mon cœur.

Sur les bords de tes lèvres, je sais que je suis vivant et que de t’aimer est ma seule vocation pour donner un sens à ma réalité.

Sur les bords de tes lèvres, je navigue en marin téméraire et succombe à ton chant de sirène qui me condamne au plaisir éternel de me fondre dans ton corps.

Raymond Procès

www.raymondproces.com

dimanche 14 février 2016, par Admin

Newsletter - Votre mail :