S’immerger dans une nature hors du commun

Une randonnée à la Désirade vous permettra de vous immerger dans une nature exceptionnelle. Cette île se particularise par sa géologie, sa faune et sa flore. Ici, serez également éloigné du tourisme de masse et du tumulte des plus grandes stations balnéaires de l’archipel guadeloupéen. Vous savourerez tranquillement votre promenade bucolique dans la campagne.

Vous pouvez commencer par rejoindre l’immense plateau central de l’île, à une altitude de 275 mètres. Vous longerez ensuite un sentier qui borde le littoral. Vous serez émerveillé par le magnifique panorama qui s’offre à vos yeux. D’un côté, vous aurez une vue sur la mer bleu turquoise et les plages de sable blanc. De l’autre, vous découvrirez les mancenilliers et les palétuviers en fleurs qui précèdent la saline. Vous réaliserez cette randonnée à votre rythme pour jouir entièrement de votre promenade à travers la campagne de la Désirade.

Un splendide panorama

Vous passerez ensuite le petit pont reliant la saline à la mer et vous vous engagerez sur un chemin en terre battue menant au nord de l’île. Vous ferez face au rocher qui caractérise la Désirade. Vous apercevrez également la ravine entaille profondément la montagne. Vous serez surpris par la quiétude de ces lieux. Vous devrez alors vous apprêter à une étape assez difficile de la randonnée. À partir de là, le sentier devient caillouteux et la pente est plus abrupte. Cependant, la vue dont vous jouirez à votre arrivée vaut bien l’essoufflement durant la montée.

Durant votre randonnée à la Désirade, vous admirerez la beauté singulière de la forêt qui englobe des essences typiques à cette latitude, comme le mapou gris, le ficus, le gaïac, le gommier rouge, le poirier et le résinier montagne. Vous vous enivrerez de l’arôme suave dégagé par les nombreuses espèces florales qui poussent en ces lieux. Avec un peu de chance, vous rencontrerez sur votre chemin un agouti, un rongeur connu pour sa discrétion, voire un iguane, un animal caractéristique de la Guadeloupe.

lundi 6 février 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :