La première chute du CARBET

Bien qu’une marche de quelques heures dans la forêt suffise pour atteindre ce premier site, elle attire peu de visiteurs par rapport aux deux autres. En effet, il faut tenir compte des conditions météorologiques favorables pour s’y rendre. Ce qui n’est pas toujours le cas étant donné que la végétation tropicale y pousse à toute vitesse et qu’il pleut presque en toute saison. Ainsi, pour éviter le pire, faut-il se renseigner auprès des responsables du pars régional avant de s’aventurer dans ces lieux. Pr ailleurs, il est à noter que pour les sportifs, c’est la chute la plus haute et la plus difficile à joindre. Elle bat tous les records avec un saut de plus de 125 mètres.

La Seconde chute du CARBET

Avec ses sentiers soigneusement aménagés et son charmant pont suspendu, la deuxième chute est d’accès facile. Par ailleurs, elle est impressionnante avec son dénivelé de 110 mètres. C’est-à-dire que l’eau se précipite dans le vide le long d’une paroi de roche volcanique pour tomber, avec fracas, 110 mètres plus bas. Malheureusement, le tremblement de terre, en Novembre 2004, a entraîné des éboulements qui ne permettent plus d’accéder au pied de la chute. De même, il n’est plus possible de se baigner dans le bassin au pied de la cascade, et les visiteurs ne peuvent plus qu’admirer la chute à distance. Malgré cela, les touristes viennent en nombre pour admirer cet endroit très spectaculaire, et il est vivement conseillé aux touristes de venir tôt le matin pour profiter à fond de la visite.

La troisième chute du CARBET

Avec son débit très élevé et sa végétation tropicale, la troisième chute est la plus sauvage, d’où son appellation : la « charmeuse ». Cette jolie chute de 20 mètres de haut était facilement accessible et permet une baignade en dépit du séisme du mois de Novembre 2004. Seulement, un glissement de terrain en novembre 2009a rendu son accessibilité très difficile. La promenade dans la « charmeuse » est instructive et intéressante à cause de l’aménagement et la présence des gardes forestiers, auprès de qui, les visiteurs peuvent demander des renseignements et des conseils.

jeudi 16 décembre 2010, par Edito Guadeloupe

+ d'infos sur "accueil"

Newsletter - Votre mail :