Le mariage antillais selon les traditions

Selon la tradition antillaise, la date du mariage doit être annoncée le jour des fiançailles. Généralement, la cérémonie a lieu 11 à 12 mois après les fiançailles. La famille de la future mariée s’occupait alors de tous les préparatifs et de l’organisation de l’évènement. Chaque membre de la famille devait alors offrir un cadeau spécifique aux jeunes mariés. Habituellement, la mère offrait la chambre à coucher et le père finançait la réception. La marraine prenait en charge le coût de la robe de mariée, tandis que le parrain aidait le père et les grands-parents à constituer la dote.

Certaines superstitions accompagnent le mariage encore aujourd’hui. La mariée doit par exemple porter un vêtement emprunté, un objet ancien et qui appartient à sa mère le jour du mariage. Les bas de la mariée devaient être blancs et elle devait porter des gants, ainsi qu’un voile. Les mariées déjà maman ne devaient pas porter de voile. Enfin, la mariée n’était pas autorisée à voir son futur époux durant les 3 jours précédant la cérémonie. Du côté du marié, les poches de la veste ne devaient pas être cousues et il devait également porter un objet de son père. Bien sûr, interdiction de voir la robe de la mariée avant la cérémonie.

Les spécificités du mariage antillais

Le mariage constitue un grand évènement pour toute la famille aux Antilles. Ainsi, son organisation requiert du monde et du temps. La cérémonie se déroule généralement dans un endroit en plein air, dans un parc ou à la plage pour un cadre exotique. La décoration est importante pour la cérémonie et la réception. Ainsi, les couleurs orange et jaune des madras sont privilégiées. Les photophores et bougies viennent procurer une ambiance romantique. Les corbeilles de fruits, les paniers de noix de coco et les bouquets de fleurs sont également indispensables.

Les feuilles de palmes habillent généralement portes et fenêtres et les chapeaux de paille viennent accentuer l’atmosphère antillaise. Les spécialités créoles sont au menu, comme les acras de morue, les cristophines farcies, l’agneau curry noix de coco, etc. Dans la soirée, le bal est animé par les rythmes entraînants du zouk, du ragga et du reggae. De nombreux prestataires offrent leur service pour l’organisation d’une partie ou de la totalité du mariage. Mariage Bonheur gère toute l’organisation, incluant les costumes, le transport, les bagues, la décoration, etc. Pour plus d’informations, rendez-vous sur mariagebonheur.com.

samedi 1er mai 2010, par redaction

Newsletter - Votre mail :