Le marais nord de Port-Louis, un site naturel hors du commun

Face au développement du tourisme en Guadeloupe, l’aménagement des sites naturels constitue une priorité pour les pouvoirs publics. Auparavant, le marais nord de Port-Louis était quasiment à l’abandon et faisait l’objet de nombreuses convoitises. Comme il s’agit d’un endroit très intéressant, un programme de préservation a été élaboré par la Municipalité et le Conservatoire du Littoral afin de mettre fin à ce contexte. Le marais a été sauvé, et il est actuellement en pleine évolution.

Les responsables tiennent à pérenniser cette préservation du marais nord de Port-Louis et à assurer la protection de son environnement. La Municipalité a fait appel à de nombreux partenaires pour adhérer à sa cause. La SAFER est intervenue dans la gestion des problèmes liés à l’agriculture, le PNG et l’ONF s’occupent de la surveillance du site, de la réalisation de divers travaux et de la gestion sur le plan écologique. Plusieurs autres associations intègrent le projet qui se développe d’une manière très satisfaisante pour les concepteurs.

Des aménagements en harmonie avec l’environnement

Avant d’établir le programme de préservation du marais nord de Port-Louis, les experts ont réalisé au préalable des études sur le plan sociologique. La population qui vit à proximité du site et celle de la zone côtière, les pêcheurs, les chasseurs et les visiteurs ont été contactés. L’objectif étant de sensibiliser le public concerné sur la sauvegarde de l’environnement, de faire un rappel sur l’histoire et l’utilité du marais, dans le passé. Ces actions ont permis, par la suite, de mettre en œuvre des aménagements en harmonie avec l’existant et qui correspondent aux potentialités de l’endroit.

En lançant le programme de préservation du marais nord de Port-Louis, la Municipalité, en partenariat avec différentes associations, ambitionne de développer l’écotourisme dans ce lieu exceptionnel. Les agencements entrepris s’avèrent originaux, très fonctionnels et d’une esthétique originale. Le nombre de touristes et d’autochtones qui viennent visiter le site augmente d’année en année pour s’adonner à la plongée, au canoë-kayak et à la randonnée pédestre, en marge des visites guidées et d’autres activités touristiques organisées par la commune.

dimanche 14 novembre 2010, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :