La protection des tortues marines en Guadeloupe

Jadis très nombreuses en Guadeloupe, les tortues marines ont commencé à se faire rares depuis quelques dizaines d’années. Le principal accusé est bien sûr l’homme, par l’expansion des villes, la pollution, mais surtout l’occupation des plages par les touristes. C’est pour cette raison que les tortues marines de la Guadeloupe ont été déclarées « espèces protégées » par les autorités locales depuis 1991. L’objectif majeur est de recréer un environnement favorable pour les tortues et plus précisément pour leur reproduction, en régissant le comportement à adopter envers cette espèce à l’aide de campagnes de sensibilisation.

Les tortues marines en Guadeloupe

Il n’existe que sept espèces de tortues marines dans le monde et cinq d’entre elles sont observables en Guadeloupe. La tortue imbriquée ou tortue Karet est l’espèce que l’on peut croiser le plus souvent, parce qu’elle pond des centaines de nids tous les ans. Les eaux de la Guadeloupe sont également appréciées par la tortue verte, une géante qui peut atteindre 400 kilos. La tortue luth est beaucoup plus rare, mais les plages de la Guadeloupe lui servent de lieu de ponte. Lors des plongées en profondeur, on peut aussi apercevoir la tortue caouanne, et plus rarement la tortue olivâtre.

Le programme de conservation des tortues marines

La Direction Régionale de l’Environnement est responsable du programme de conservation des tortues marines en Guadeloupe. Les actions entreprises se font avec la collaboration de réserves naturelles nationales ou privées. La loi protège la tortue contre le braconnage et autres infractions. Il est par exemple interdit de toucher aux tortues dans leur milieu naturel. La démarche citoyenne privilégie la sensibilisation avec l’aide de nombreux bénévoles. Les écovolontaires participent également aux études, surtout à la saison des pontes. Certaines associations se dédient tout particulièrement à la préservation des tortues marines de la Guadeloupe, à l’instar de l’association Karet. Cette dernière a ouvert un centre de soins pour prendre en charge les tortues de mer en détresse.

samedi 29 janvier 2011, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :