Le tour de la Guadeloupe à la voile traditionnelle : une tradition saintoise

Le tour de la Guadeloupe à la voile traditionnelle tient ses origines d’une tradition saintoise. Jadis, les jours de fête dans cette île ont été animés par des compétitions avec des embarcations en bois, aux couleurs vives, qui faisaient la particularité de cette localité. D’année en année, l’engouement des Guadeloupéens et des visiteurs pour cette course à la voile s’accroît. Les régates populaires sont peu à peu éclipsées par les bateaux à moteur. La compétition se modernise et attire un nombre sans cesse croissant d’amateurs et de spectateurs.

Le tour de la Guadeloupe à la voile traditionnelle représente à la fois une manifestation sportive et festive. Les différentes étapes de la course constituent pour les communes de Basse-Terre et de Grande Terre un véritable évènement. La fête bat son plein à chaque passage dans une localité. Pour cette année, les organisateurs ambitionnent d’aligner au moins 50 embarcations au départ. Ils comptent sur la participation de compétiteurs en provenance de toutes les îles des Caraïbes, voire de la France.

Une autre dimension

La 11e édition du tour verra la participation d’équipages venus d’Anguilla, de Saint-Barthélemy et des îles Grenadines. Cette compétition suscite également l’intérêt des Français et les organisateurs s’attendent à l’inscription d’au moins 2 équipes originaire de la France. Certains problèmes d’ordre financier et organisationnel restent encore à régler de ce côté. Cependant, l’optimisme est de rigueur, d’autant plus que cette course a rencontré un réel succès lors de sa présentation au dernier salon nautique.

Cette compétition sportive prend actuellement une autre dimension. De plus en plus de catamarans suivent de près l’évènement. Le nombre de sponsors augmente à chaque édition. Leurs représentants intègrent même les équipes participantes. En 2011, on a enregistré beaucoup de nouveautés, comme l’utilisation du GPS pour localiser chaque embarcation et l’usage d’un hélicoptère pour suivre la course pendant quatre étapes. Pour 2012, plusieurs animations sont prévues. La tradition guadeloupéenne, comme les jouets antan lontan et le gwoka seront alors à l’honneur.

jeudi 26 janvier 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :