Tourisme à Le Moule : allier le tourisme culturel à la détente et aux loisirs

Il faut savoir que les origines de Le Moule datent de l’ère précolombienne. Bâtie en 1680, cette ville qui se situe sur les bords de l’océan Atlantique a été la première capitale de l’Ile Papillon. À travers l’exploration de ses monuments historiques, les visiteurs pourront s’imprégner des différentes péripéties de la riche histoire de l’archipel. Alors, si vous désirez effectuer des recherches sur ce volet, ne manquez pas de venir à Le Moule. Vous combinerez agréablement le tourisme culturel à la détente et aux loisirs.

Les passionnés d’histoire seront comblés par la visite du musée Edgar Clerc, du parc archéologique Ouatibi-Tibi, de l’église Saint Jean-Baptiste du Moule qui intègre le classement des monuments historiques. Ils auront également l’occasion d’explorer le moulin de Saint Guillaume, la maison coloniale Zévallos, les ruines de l’ancien fort, la cheminée de la sucrerie du Bois David, la distillerie Damoiseau où ils pourront déguster le fameux rhum de Grande Terre.

Tourisme à Le Moule : une multitude de disciplines sportives

Comme Le Moule est également réputée être une ville de loisirs, elle offre aux vacanciers l’opportunité de pratiquer une multitude de disciplines sportives, sur l’eau ou sur la terre ferme. Les adeptes du windsurf, du fly-surf, du body-board, du surf et de la planche à voie s’en donneront à cœur joie en toute sécurité dans le lagon. Les amateurs de sensations fortes s’exerceront au parapente sur la falaise qui borde le littoral. Ceux qui désirent faire des randonnées en VTT emprunteront l’un des nombreux itinéraires prévus à cet effet.

Le Moule représente également une destination privilégiée des férus du beach-volley, une discipline très en vogue à l’heure actuelle. Le Moule dispose, par ailleurs, de cinq courts éclairés de tennis, d’un parcours balisé pour le jogging, et d’un superbe parcours de golf de 18 trous. Ceux qui veulent profiter pleinement de leurs vacances, et continuer à faire la fête jusqu’au bout de la nuit iront fréquenter les discothèques de la ville où ils pourront danser au son de la musique des meilleurs compositeurs de zouks du monde.

vendredi 30 septembre 2011, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :