Saint-Claude, la ville du volcan

Saint-Claude est située dans les massifs volcaniques au Sud de la Guadeloupe. Cette ville abrite le volcan de La Soufrière au sud-ouest de la Basse-Terre. Les habitants le surnomment « La Vielle Dame », car ils estiment que c’est une source de vie qui attire plus de 250 000 touristes chaque année. Saint-Claude regorge de sites naturels et sa végétation crée de magnifiques paysages. La commune de Saint-Claude est la seule à ne pas être en bord de mer, mais elle est bordée par les rivières, les chutes d’eau et les bassins naturels d’eau froide ou chaude.

Saint-Claude est réputée pour son climat sain et ses eaux aux vertus thérapeutiques en rhumatologie. Ces eaux riches en sulfures, en sulfates et en bicarbonates alimentent le centre thermal « Harry Hamousin ». Cet atout a permis à la Commune de se tourner vers l’écotourisme de montagne. La ville propose ainsi des randonnées et des balades au départ de la Soufrière. Elle propose également un parcours appelé « Au fil de l’eau » qui consiste à visiter les différentes formes d’eau (rivière, chute, étangs...) présentes dans la ville.

Saint-Claude, un voyage en pleine nature

La Commune de Saint-Claude propose de nombreuses activités en plein air qui permettent de découvrir les richesses de la ville naturellement. Les amoureux de la nature peuvent s’adonner aux randonnées à travers la Cascade Vauchelet, Le Saut d’eau du Matouba, le Pas du Roy, la Chute du Galion... La ville offre la possibilité de pratiquer le canyoning, la randonnée en VTT ou à pied en partant du sommet de La Soufrière ou de pratiquer l’équitation à la Manade. La ville a également accueilli la septième édition du Volcano Trail organisée par l’Association « Altitude Tropicale » ainsi que le Tour cycliste de l’environnement organisé par la Région Guadeloupe.

Pour compléter la découverte de la Commune Saint-Claude, vous pourrez visiter la Chapelle du Matouba dans le bourg du Matouba. Elle a été construite sur les flancs du volcan : offrande et première pierre ont été déposées le 23 mai 1959 pour éviter le réveil de la Soufrière. Vous pourrez également visiter le Parc national composé de toute la richesse faunistique et floristique de la Guadeloupe. Afin de respecter les critères du Développement Durable, le parc national a comme objectifs de protéger l’environnement, d’informer le public et de faire participer la communauté locale.

dimanche 22 août 2010, par redaction

+ d'infos sur "accueil"

Newsletter - Votre mail :