Les traditions : mélange de rituels importés de l’Europe et de coutumes locales

Entre les traditions du Chanté Nwèl et du Noël Kakado, cette période de fête ne manque pas d’animations et de gaieté. Le Noël Kakado a lieu principalement dans la commune de Vieux-Habitants. Touristes et résidents auront le loisir d’y découvrir les crèches de Noël réalisées à la sauce guadeloupéenne. C’est l’occasion pour tout le monde de partager joie et bonne humeur.

Les chants appelés Bèlè constituent l’une des animations qui font la particularité du Noël Kakado. Inspirés des chants des cueilleuses dans les plantations, le Bèlè s’entend après la cérémonie du bouquet, le passage du foulard, le couronnement et le déboulé aux flambeaux qui sont des activités autant traditionnelles que fascinantes. Quant à la tradition du Chanté Nwèl, elle est présente dans tout l’archipel guadeloupéen. Il s’agit concrètement des chants de Noël auxquels sont ajoutées des paroles créoles, adaptant ainsi ce rituel importé par les Européens à la culture guadeloupéenne.

Le menu des repas de Noël

Contrairement à la dinde et aux marrons des menus européens, les repas de Noël en Guadeloupe ont pour principal ingrédient le cochon. En effet, dans la tradition de cet archipel, la fête de la nativité constitue un moment de retrouvailles et de convivialité au cours duquel sont invités à se réunir famille, voisins et amis. Ils assistent tous à la cérémonie dénommée « tué cochon », donnant suite à la préparation du boudin créole, élément principal dans les repas de Noël typiques de la Guadeloupe. Ce plat pourra être servi avec des accras ainsi que du jambon de Noël, préparé avec les restes du cochon tué. Le menu peut également comporter du gratin de cristophine ou du riz. Le Ti’punch est la boisson incontournable pour accompagner ce repas traditionnel de Noël.

mardi 27 novembre 2012, par Redaction 3

Newsletter - Votre mail :